Test Les Chevaliers de Baphomet 5 : La malédiction du Serpent

Paris, dans une galerie d’art. Un voleur fait irruption, vole le tableau La Malediccio et tue le propriétaire de la galerie Henri.

Georges Stobbart et son amie Nico Collard, tous deux présents sur les lieux, décident d’enquêter sur ce mystérieux meurtre et vol de tableau.

Nous voilà donc enquêteur. Nous jouons à tour de rôle Georges et Nico. Il faut s’armer de patience et affûter sa logique pour résoudre des énigmes qui peuvent se révéler parfois assez compliquées. Pas d’inquiétude, si vraiment vous êtes bloqués, il y a des astuces sur internet.

Ce jeu d’aventure point-and-click m’a agréablement surprise, que ce soit au niveau de la maniabilité ou du scénario entraînant.

Très agréable à l’oeil avec ces décors 2D, ce nouvel épisode de Les Chevaliers de Baphomet disponible depuis le sur PlayStation 4 et Xbox One, propose quelques améliorations au niveau des animations ainsi qu’une meilleure qualité sonore.

A titre informatif, sachez que cette série s’est vendue à plus de 20 millions d’exemplaires depuis le premier épisode, celui-ci datant d’il y a 20 ans tout de même, certains d’entre vous n’étaient sûrement pas nés !

Bref, les développeurs de Revolution Software ont fait du jeu Les Chevaliers de Baphomet 5 une belle surprise tant par ses graphismes que par sa qualité sonore. Petit plus, le jeu est intégralement traduit en français, oui messieurs-dames. Et saviez-vous que le doublage de George était interprété par Emmanuel Curtil ? Mais c’est qui lui ? Et bien, pour faire simple, il double également la voix de Jim Carrey par exemple.

Les Chevaliers de Baphomet 5

Les Chevaliers de Baphomet 5
7.75

Graphisme

9/10

    Jouabilité

    8/10

      Scénario

      8/10

        Durée de vie

        6/10

          Pros

          • La difficulté du jeu
          • Le scénario : on a envie de savoir le pourquoi du comment
          • Les graphismes et les cinématiques avec un rendu dessin-animé

          Cons

          • Les dialogues qui sont parfois un peu long.

          Laisser un commentaire

          Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *