Pixel-Geek.fr

Test de Ratchet & Clank : Rift Apart

Un hit pour la PS5, sans aucun doute.

Ratchet & Clank, jeu de plateforme qui a su depuis plusieurs années se trouver une place de luxe grâce à un univers riche en couleurs, un gameplay évolué et des histoires toujours sympathiques et drôles. C’est au tour de Rift Apart de se trouver une place sur PlayStation 5, quelques mois après la sortie de ladite console. Insomniac frappe en tout cas à nouveau fort en mettant la barre très élevée sur différents aspects du jeu. On vous explique tout !

Tout fan de la série connaît le grand méchant Nefarious. Ce fameux robot va à nouveau mettre à mal nos deux héros. Alors que la ville de Mégalopolis célèbre les victoires de Ratchet & Clank, Nefarious arrive à mettre la main sur le Dimensionator, un appareil capable d’ouvrir des failles dimensionnelles. Clank l’avait à la base créer pour Ratchet afin qu’il puisse retrouver ses compères, les Lombax. C’est alors qu’une toute nouvelle aventure se lance et nos héros vont se retrouver séparer à travers différentes galaxie, avec un monde plongé dans le chaos. Afin de faire évoluer la série et notamment l’histoire, les développeurs ont donc décidé de permettre aux joueurs de contrôler d’autres personnages et bien sûr, une nouvelle Lombax, Rivet.

L’un des éléments phares de la série est bien évidemment le scénario. Rift Apart ne néglige pas cette règle et offre une histoire de haute volée. Chaque scène suit un fil directeur parsemé d’embûches et nous fait alterner entre Ratchet & Rivet. Les rebondissements sont bien dosés et ne permettent pas réellement de détecter ce qu’il va se produire. Et histoire de ne pas se reposer sur ses laurieux, Insomniac a vraiment intégré de nouveaux aspects dans ce nouvel épisode, rien que par l’ajout des failles dimensionnelles. Ceci apporte une nouvelle dimension (c’est le cas de l’dire) à cette série et permet de donner du peps au scénario. L’intrigue est ainsi encore plus poussée et permet de visualiser toute sorte de paysage à travers la galaxie. Autre point intéressant, chaque héros est doublé à la perfection avec les voix françaises habituelles pour Ratchet & Clank. Ce scénario pourrait être transformé en film d’animation sans problème, à la hauteur d’un film Pixar.

Pour en revenir aux failles, c’est assez impressionnant la manière dont elles s’intègrent à l’univers avec une réelle fluidité. Passer d’un monde à un autre ne provoque aucune coupure. Dès le lancement du jeu, il est facile de noter que Rift Apart se lance très rapidement et ne dispose d’aucun chargement visible. Fini les pauses de plusieurs secondes lors d’un changement de paysage ou au lancement d’une cinématique. C’est d’ailleurs assez bluffant le switch entre les phases de gameplay et les cinématiques. La qualité graphique est tout simplement magnifique et ne permet pas d’identifier réellement lorsque nous passons de l’un à l’autre. Les développeurs ont vraiment fait un travail de qualité à ce niveau. Que vous passiez de l’extérieur à une bâtiment, que vous passiez une faille dimensionnelle ou encore que décidiez de vous envolez à travers un dragon tout mignon, tout est fluide et surtout très beau. Graphiquement, la série Ratchet & Clank a toujours proposé un univers coloré, avec des textures détaillées. Rift Apart passe un nouveau palier et fait honneur à la PS5 (et nous n’en sommes qu’au début).

Et du côté du gameplay ? L’environnement de Rift Apart nous permet d’alterner entre des zones ouvertes et des bâtiments. Les phases de combat permettent de contrôler les Lombax avec simplicité et vous en mettront plein la vue. Le fait de pouvoir acheter de nouvelles armes vous permettra à chaque fois d’adapter votre style de combat. Et au niveau des armes, vous aurez clairement le choix. Les développeurs ont décidé de mettre la barre assez haute en alternant le style de combat et en proposant des armes toujours aussi stylée et assez fun pour certaines. Vous pourrez ainsi jouer une arme de style lance-roquette, ou encore la possibilité de geler vos ennemis, de les électrifier, de les bombarder, de lancer des grenades, etc.

A force de combattre, vous gagnez des points de compétence. Et à force d’utiliser une arme, celle-ci gagner en level. Une fois que vous avez changer de niveau sur une arme, il est possible de retourner en ville pour débloquer des fonctionnalités / compétences sur cette arme, histoire de faire encore plus de dégâts.

Autre point intéressant, lors de votre aventure, vous pourrez récupérer des objets vous permettant de changer de costumes et ainsi de bénéficier d’un bonus spécifique. Il faudra donc découvrir chaque parcelle du niveau pour mettre la main dessus. Si vous n’êtes pas fan de cette idée, une autre option s’offrira à vous en cours de jeu. En effet, vous mettrez la main sur une carte vous permettant de visualiser l’ensemble des objets à récupérer dans chaque monde (boulon, robot, etc.). D’ailleurs, ce qui est intéressant, c’est qu’il soit possible de retourner dans un monde déjà visité afin de finaliser à 100%. Pas de pression donc, vous pouvez avancer à votre rythme.

Etant donné que certaines zones sont assez grandes, Insomniac a eu l’idée de mettre des propulseurs sur les bottes de nos Lombax. Ils peuvent ainsi avancer assez vite et accéder à des zones normalement hors de portée. Les retours haptiques de la PS5 sont d’ailleurs bien utilisés et seront différents selon l’arme utilisée. Des petits détails se sont glissés à ce niveau d’ailleurs. Par exemple, lorsque vous avez utilisé toutes les minutions d’une arme, les gâchettes n’auront plus aucune résistance. Et oui, comme quoi, les développeurs ont bien utilisé les nouvelles fonctionnalités de cette manette à bon escient.

9,5/10

Ratchet & Clank : Rift Apart est une pure merveille sur PlayStation 5. La qualité graphique du jeu montre les prouesses de la console et la fluidité du jeu. Fini les chargements et laissons place à une immersion sans faille (sauf pour les dimensionnelles). Insomniac continue de nous surprendre et nous proposer de nouvelles fonctionnalités sur l’une de ses séries phares. Ce nouveau jeu est clairement à considérer comme un hit à avoir (encore faut-il une PS5 me direz-vous). Si vous êtes fan de jeux de plate-forme fun, joli avec un gameplay plutôt dynamique, n’hésitez surtout pas.