Pixel-Geek.fr

Test du J-RPG Fairy Tail sur PS4

Test du J-RPG Fairy Tail sorti sur PS4. Que vaut la fameuse guilde en action ?

Reporté à plusieurs reprises, le nouveau RPG de Bandai Namco a enfin vu le jour en date du 30 juillet ! Comme tout bon manga, la guilde Fairy Tail a le droit à son tour d’avoir une adaptation en RPG. Mais cela vaut-il le oup ?

Si vous aimez le style manga / animé avec un peu de cell-shading, vous allez être servi ! Personnellement, j’adhère beaucoup à ce style graphique et le jeu n’a rien à envier aux autres sorties vidéo-ludiques du genre. Et histoire de vous mettre directement dans l’ambiance, le J-RPG vous plonge dans un combat contre Hadès. Ce prologue vous permet de vous familiariser avec les commandes de base du jeu. Pour rappel, le système de combat propose un tour par tour plutôt classique avec la possibilité de sélectionner les zones d’impact de votre magie. Nous en reparlerons un peu plus tard.

Une fois ce prologue terminé, nous apprenons que la guilde s’est absentée pendant 7 ans ! Une fois revenue, forcément, celle-ci a perdu en valeur et quasiment plus personne n’en parle. Et pour dire, la guilde est au plus bas du classement. Vous allez devoir vous retrousser les manches et enchaîner les petites quêtes avant de pouvoir faire monter la guilde en puissance. Avec les premières quêtes, vous allez pouvoir faire connaissance avec les différents protagonistes de la guilde, jouer avec et tester leurs compétences.

Une fois qu’une quête sera réalisé avec un nouveau personnage, il vous sera ensuite possible de jouer avec. Sachez que votre équipe peut être composée de 3 personnages. Les personnages non joués gagneront 50% de l’XP gagnée en combat.

Au fur et à mesure de l’histoire, vous découvrirez de nouveaux lieux et il sera même possible de revenir sur des lieux déjà visités afin de faire un peu de level-up et même d’accéder à des zones impossibles jusqu’à présent. Sachez que la carte vous permet de vous déplacez d’une zone à l’autre, il ne s’agit pas d’un monde complètement ouvert.

Concernant les protagonistes, à force de gagner en niveau, vous débloquerez de nouvelles compétences et de nouvelles zones permettant de les customiser (changement de vêtement, lacrima supplémentaire, etc.). Les Lacrima permettent de booster les héros (HP, Chance, Défence, Attaque, etc.). Les Lacrima peuvent également évoluées grâce à un système de level (soit en recyclant, soit en les gagnants lors de quêtes ou à la boutique).

Comme indiqué précédemment, Fairy Tail est orienté sur des combats au tour par tour plutôt classiques. Pour chaque attaque, il sera possible de savoir si celle-ci a un avantage sur l’ennemi. N’oubliez pas, étant donné que vous utilisez la magie, vos attaques s’appliqueront sur une zone d’effet que vous choisissez. A vous de bien réfléchir l’avancement du combat en fonction des affinités et des MP des protagonistes. Les combats restent donc globalement intéressant pour un J-RPG avec quelques petites nouveautés.

Un mode coopération magique est disponible et permet à d’autres membres de vous porter main forte lors de votre attaque. L’attaque ultime que nous pourrions qualifier de limite est utilisable dès lors qu’une jauge est complète, et peut être combinée avec les autres personnages. L’Eveil permettra quand à lui de libérer le potentiel du héros en boostant ses caractéristiques, de quoi augmenter les dégats face à un boss.

Je ne vais pas tout vous dévoiler, mais globalement, Fairy Tail est un très bon RPG sur lequel vous allez passer du bon temps, surtout si vous êtes fan du tour par tour. Les développeurs ont décidé d’ajouter un côté fan service comme vous pouvez le voir sur les images, à voir de voir si vous appréciez. En tout cas, ça m’a donné envie de continuer l’animé que j’avais mis de côté à l’époque ! Une belle surprise !

Fairy Tail

7.5

Graphique

8.0/10

Musique

7.0/10

Gameplay

7.0/10

Durée de vie

8.0/10

Pros

  • Graphique style animé qui ne vieillit pas.
  • Redécouverte de l'univers de Fairy Tail avec une touche d'humour
  • Fan service mis en avant, peut être perçu comme un point négatif

Cons

  • Assez répétitif sur le long terme
  • Bestiaire assez pauvre
  • Impossibilité de passer les artes lors des combats