Test du jeu coopératif A way out

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Alors que nous recherchons pas mal de jeux pouvant se jouer en coopération sur PS4, nous voici face à A way Out, un jeu annoncé il y a environ un an à l’E3 de l’année passée. Avec le premier trailer, le jeu nous plongeait au coeur d’une prison dont le but est de s’en échapper. Scénario assez classique aux premiers abords, sans compter l’annonce d’un mode multijoueur. L’éditeur indique que le jeu se joue en coopération de A à Z. Attention, le jeu ne peut pas se jouer en solo, il faudra donc y jouer avec une de vos connaissances.

Au lancement du jeu, il vous est possible de choisir le protagoniste que vous souhaitez contrôler. Léo et Vincent sont les 2 personnages jouables au terme de l’aventure (je ne sais pas pour vous mais l’un des 2 persos me fait penser à Nathan Drake d’Uncharted). Chacun a un passé criminel différent mais vont très rapidement sympathiser et se définir un premier objectif : sortir de prison. Chaque joueur contrôle donc l’un des personnages via un écran splitté. Libre à vous de vous promener dans la zone où est Léo ou Vincent. Attention, le jeu suit tout de même une trame précise. Vous ne pourrez donc pas faire ce que vous voulez de bout en bout. Sachez que le jeu ne se déroule pas qu’en prison. Et oui, on est bon ou on ne l’est pas. De notre côté, nous avons réussi à sortir de prison. A partir du moment où vous êtes en cavale, vous n’avez plus qu’un seul objectif : être libre et abattre votre ennemi juré qui est commun aux deux personnages.

Le jeu est divisé en plusieurs parties : zone de recherche, infiltration, course-poursuite, zone de tir, QTE, mini-jeux, etc. La plupart du temps, A way Out vous laisse agir comme bon vous semble en recherchant des indices pour vous amener à la zone suivante. A certains moments du jeu, vous devrez choisir la manière forte ou gentille (l’un des deux n’hésite pas à utiliser les gros moyens pour venir à ses fins, quand à l’autre, il est nettement plus réfléchi et fera tout pour trouver une fin raisonnable). Et c’est grâce aux caractères totalement différents de nos compères qu’il est possible de refaire l’aventure. En effet, lorsque vous débutez l’histoire en contrôlant Léo ou Vincent, il est tout à fait possible de faire l’inverse et ainsi de prendre des décisions différentes. L’histoire pourra donc varier et vous faire vivre des passages innovants.

Comme nous vous l’indiquions plus haut, l’histoire est très narrative mise à part quelques passages où vous êtes plutôt libres, le scénario est donc joliment tourné et fera en sorte de vous attachez à votre personnage fétiche. Chaque séquence est parsemée de rebondissements qui vous mettrons en haleine du début à la fin (surtout la fin – teasing teasing). Même si visuellement le titre n’est pas parfait, les graphismes sont tout de même joliment réalisés et quelques paysages fortement sympathiques. La durée de vie quand-à-elle vous plongera pendant quelques heures, entre 6 et 10 heures. N’oubliez pas qu’il est possible de revivre l’histoire différemment de A à Z ou de refaire uniquement certains chapitres.

Globalement, nous sommes très satisfaits du résultat que nous proposent A way Out. Une réalisation et un scénario à la hauteur de nos attentes. Nous manquons de jeu de cette trempe surtout avec un mode coopération en local. Une belle réussite qui espérons-le permettra aux éditeurs de nous sortir de nouveaux jeux en coopération à l’avenir !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
8

Prison Break en jeu vidéo et en mieux !

Un jeu narratif en coopération local comme on aimerait en voir plus souvent !