Pixel-Geek.fr

Test de Yakuza : Like a Dragon

Yakuza 7 revient sur le devant de la scène avec un système de combat inédit pour le série.

Série devenue phare sur l’univers asiatique et plus précisément des gangs de Yakuza, Sega a su faire de la série Yakuza une incontournable du marché à travers son système de combat, son univers, son histoire et son gameplay. Nous voici donc face au septième épisode, Yakuza : Like A Dragon avec un parti pris des studios Ryu ga Gotoku : changer le système de combat, l’univers et le héros. Habituellement, nous sommes face à un Action-RPG offrant des combats de rue dynamiques. Désormais, nous avons droit à un RPG au tour par tour. Concernant la ville, Kamurocho a été abandonné pour faire face à de nouvelles rues et un nouvel univers. Et notre cher Kazuma Kyriu, Dragon de Dojima fait place à Ichiban Kasuga, membre du clan Tojo.

Ichiban est si investi dans son clan qu’il décide de porter le chapeau d’un crime qu’il n’a pas commis suite à une demande du patriarche. 18 ans ont passé et le protagoniste sort de prison mais tout ne se passe pas comme prévu. A son retour, il se fait trahir par le patriarche avec une balle tirée au niveau du coeur. Laissé pour mort, il se fait recueillir par un sans abri et va tout faire pour trouver des réponses. Ichiban n’a pas vraiment la même personnalité puisque dans ces rêves les plus fous, il souhaiterait être un héros comme dans les jeux vidéo Dragon Quest.

Comme pour les précédents épisodes, ce nouvel épisode oscille avec de nombreuses cinématiques et de nombreux dialogues permettant de détailler une histoire pleine de rebondissements et également de connaître plus précisément les personnages. La mise en scène est toujours mise en avant pour notre plus grand bonheur, faisant la fierté des studios. L’une des nouveautés est bien sûr le fait de pouvoir contrôler plusieurs personnages. Ichiban fera la rencontre d’alliés afin d’en savoir plus sur les événements du passé. Ce héros reste persuader que le patriarche ne l’a pas trahi et qu’il y a une bonne raison à tout ça.

Ce Yakuza sera ainsi plongé dans une nouvelle ville riche en nouveautés et en quêtes. Si vous êtes fans de la série, vous savez que la série Yakuza est liée aux villes d’Osaka et de Tokyo, et plus précisément de quartiers tels que Sotenbori et le fameux Kamurocho. Le nouveau quartier d’Isezaki Ijincho implanté à Yokohama vous permettra de de découvrir l’histoire principale mais offrira également de nombreuses quêtes secondaires dont certaines assez funs. Si vous êtes fans du Japon, ceci vous permettra de plonger dans de nouvelles rues encore jamais montrées dans la série, histoire de vous dépayser un peu. Les quêtes comme indiquées précédemment, ne vous laisserons pas indifférentes. Vous souhaitez un Mario Kart revisité ? Place à Dragon Kart ! Vous souhaitez diriger une entreprise ? Pas de souci, vous en aurez la possibilité ! Secourir des habitants de la ville en devant un Super héros ? L’une des premières quêtes est de recolter le plus de déchets possibles à l’intérieur de votre caddie. Oui oui, vous avez bien compris. Evidement, l’éditeur a ajouté un côté fun avec un système de turbo et le fait de pouvoir éclater ses concurrents. Bref, vous l’aurez compris, les développeurs ont continué d’innover en proposant de nouvelles quêtes inédites.

Parlons désormais du système de combat. Gros risque de la part des studios. Après plusieurs épisodes reposant globalement sur le même système de Beat’em All, nous voici dans des combats au tour par tour. Etant fan de ce système de combat, j’en attendais forcément beaucoup. Forcément, les combats sont moins dynamiques mais ne perdent pas pour autant de leur peps. Etant donné que vous pouvez contrôler plusieurs personnages disposant chacun de leurs propres compétences, ça pimente un peu les combats. Un systèm de QTE est aussi présent afin de donner un peu de dynamisme au combat. Ce système prend place lors de l’exécution des compétences afin d’augmenter les dégats ou dans le but d’atténuer les dégâts d’un ennemi. Autre élément clé, un système de jobs est présent vous permettant ainsi de disposer de nouvelles compétences au fur et à mesure de l’histoire. Certains jobs étant obligatoires pour réussir certaines quêtes. Vous pourrez ainsi être un héros, un flic, un garde du corps, un musicien, etc. Et pour couronner le tout, un système de limites a été mis en place. Lors de votre aventure, en réalisant des quêtes secondaires, vous pourrez acquérir des acolytes. Ces personnages pourront vous aider une seule fois par moment moyennant de l’argent.

A force de combattre et de discuter avec vos alliés, vous allez augmenter ce level d’amitié qui vous permettra de débloquer de nouvelles compétences de groupe. Autre point à prendre en compte, Ichiban dispose de traits de caractéristiques. Ces traits peuvent évoluer et peuvent débloquer de nouveaux jobs. Vous l’aurez compris, ce nouveau système de combats est riche en nouveautés.

Yakuza : Like A Dragon est une très belle surprise. Comme les épisodes précédents, cet opus dispose d’une durée de vie plus que correcte et offre une panoplie de quêtes secondaires. Le système de combat a été joliment pensé et ne se cantonne pas à un simple système de combat au tour par tour. Les studios nous surprennent donc dans le bon sens et nous avons hâte de voir ce que pourrait nous réserver le prochain épisode. Les portes sont ouvertes et les studios continueront peut-être de laisser aller leur imagination. Vous pouvez aller vous le procurer que vous soyez fan de la série Yakuza ou fan du tour par tour.